Les shippers en liberté

un forum consacré à tous vos couples préférés,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Attention Diffusion !
Mer 27 Aoû - 19:27 par Pitchounette

» Mes partenaires
Dim 25 Mai - 20:44 par Pitchounette

» Les Collages de Sylvie....
Mer 9 Jan - 23:05 par Pitchounette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Le "Garden" Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didine
fleur bleue
fleur bleue
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 38
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Le "Garden" Terminée   Dim 18 Nov - 17:25

Le « Garden »

Il regarda à travers le hublot, sentant l’avion amorcer sa descente. Il ne distingua pas grand-chose de la capitale anglaise.

Boucla sa ceinture, posa une main sur sa compagne pour la réveiller en lui faisant un sourire.
Elle avait la tête posée sur son épaule.

- Chérie ! Il faut attacher ta ceinture.

Elle ouvrit les yeux.

- Bien dormi ?
- Très, un petit somme pour être en forme. Pour… se pencha sur son mari… pour la lune de miel.

Elle boucla sa ceinture.

Son mari se tourna vers le hublot.

Londres de la brume, de la brume et encore de la brume. Quand il pensait que c’était sa femme qui avait voulu venir, alors qu’il y avait le soleil, la plage comme proposition de destination.

Enfin, s’enfermer dans la suite nuptiale avec sa femme ne le dérangeait pas outre mesure. Tout c’était passé très vite, s’étant mariés la veille au soir. Avaient sauté dans le premier avion, après une nuit de noces.

Sitôt qu’elle était montée dans l’avion, elle s’était endormie. C’était dingue la rapidité avec laquelle elle pouvait dormir dans l’avion.

Au moins, il l’avait contre lui tendrement.

- Hey, à quoi tu penses marin ?!
- A notre lune de miel.

Il posa un baiser sur le dos de la main de sa femme. Glissant ses lèvres contre les siennes posant un doux baiser.

Une demi-heure après, ils étaient dans le hall de l’aéroport, ayant passé par le côté douane, récupérant leurs valises.

Il interpella un taxi. Mais il aperçut quelqu’un qu’il sembla reconnaître monter dans le taxi. Il aperçut quelqu’un d’autre le taxi. Mais ne voyait que l’ombre. L’homme se pencha sur la personne.

- Ca va chéri ?
- Oui, j’ai juste pensé apercevoir quelqu’un mais ici c’est impossible.
- Tu sais qu’on dit que le monde est petit, c’est peut-être lui.
- Non pas à ce point-là.
- Et si c’était ce mystérieux inconnu, c’est un ami ?
- Disons que je le voie comme un ami. Même si on n’est pas en contact.
- Dommage. Tu penses qu’il pourrait être là ? Sinon ça serait possible.
- Non, je ne crois vraiment pas, je ne vois pas ce que ferait un officier de l’armée américaine sur le sol européen.
- Il fait peut-être la même chose que toi, toi aussi tu es un officier de l’armée américaine.
- Tu oublies que… Taxi…

Le taxi s’arrêta enfin.

- Monsieur, Madame…
- Le Royal Garden.

Elle se tourna vers son mari.

- Chéri.
- Chut rien n’est trop beau pour toi.
- Royal Garden, en route pour l’un des plus grands palaces.

Le « en route » sonna faux quand ils restèrent bloqués dans les embouteillages.

- C’est toujours comme ça ?
- Euh, il y a à peine 5 minutes, j’étais sur la voie inverse et tout était vide. C’est une capitale.
- Mouais je sais.
- Un peu de patience monsieur.
- Et en temps normal il faudrait combien de temps ?
- En temps normal, trois quarts d’heure, voire une bonne heure pour rallier l’hôtel.
- Et là ? Je vous paie à l’heure ou au kilomètre ?
- Au kilomètre, mais il faudrait que l’on tente de changer le système. Souriant dans le rétroviseur. Disons que vous allez quelque peu doubler le temps passé dans le taxi.

Le taxi se gara devant le Royal Garden.

Il se pencha sur sa femme : on dirait un hôpital, il n’y a que du béton.

Elle se pencha en arrière.

- Je ferais l’infirmière.

Il eut un sourire.

Cela aurait du faire une heure qu’ils devaient être arrivés. Il paya le chauffeur, lui donnant un bon pourboire.

La réceptionniste leur donna un grand sourire.

- Monsieur, Madame.
- J’ai réservé la suite au nom de ….

Il s’interrompit en distinguant un nom dans une conversation que prenait certainement le responsable des chambres.

Il accosta l’homme qui venait de raccrocher.

- Excusez-moi Monsieur mais vous avez bien dit le nom de Rabb.
- Désolé monsieur, mais nous ne pouvons pas dire le nom des personnes qui séjournent dans notre Hôtel ?
- Chéri, AJ, qui y a-t-il ?
- Ecoutez, je peux même vous dire son prénom : Harmon ! Dites moi juste si je n’ai pas rêvé.
Je suis son supérieur, l’amiral Chegwidden. Il est capitaine dans l’armée américaine.

Les deux réceptionnistes se regardèrent.

Me Chegwidden s’étant approché du guichet pour obtenir la clé de la chambre.

- Que cela reste entre nous, vous nous avez indiqué le prénom. Euh Chambre 515. Mais il nous a clairement dit de ne pas le déranger, et avec son séjour ici, il est en voyage de noces et…
- Voyage de noces ! Voyage de noces !

Emma Chegwidden posa la main sur le bras de son mari.

- Viens, chéri. Allez tu sais le numéro de chambre, tu pourras le voir demain laisse le profiter de sa nuit de noces.

AJ se dirigea avec sa femme vers les ascenseurs, suivant le porteur de valises.

- Oh oui, il va en profiter de sa nuit de noces, je vais le tuer, s’il a fait ça.
- Fait quoi ?
- Tu… te rappelles que je t’avais parlé du couple qui travaillait pour moi, mais qui n’était pas un vrai couple. A leur manière de se regarder, ils étaient proches mais ils ne franchissaient pas le pas. Et tout ça, par ma faute.
- Mais non.
- Mais si, Harmon Rabb a rencontré Sarah Mackenzie, il y a plus de 9 ans, il venait de perdre une…. Euh une femme qu’il aimait et qui était le sosie de Mac.
- Mac ?
- Mac. Sarah enfin c’est la même personne.
- OK.
- Tu les aurais vu, il y avait une telle intensité dans leur rencontre et moi je leur ai dit de ne pas se rapprocher, car ils allaient travailler ensemble, et ce fut ma première bêtise. J’ai même dit à Harm un jour, plus de trois ans plus tard de ne jamais se retourner car elle avait quelqu’un d’autre. Et plus grave, il y a de ça deux ans, j’ai envoyé Mac dans une mission dangereuse.

Emma leva un sourcil inquisiteur.

- Enfin, et Harm a démissionné pour elle, et à leur retour, ben j’avais cru qu’ils seraient ensemble et qu’ainsi vu qu’ils ne travaillaient plus ensemble et ne se concurrenceraient plus, enfin ils ne se concurrenceraient pas mais bon ça pouvait les empêcher d’être ensemble. Mac était avec un autre. Harm avait perdu son poste. Et j’avais perdu mon meilleur avocat ! Tout s’est arrangé j’ai repris Harm après lui avoir présenté mes excuses. Et Harm, a pris sous son aile une jeune fille. Mais entre Mac et Harm, le gouffre s’était agrandi par la relation que Mac entretenait avec un petit imbécile. En y pensant, il l’a fait souffrir, il s’est même fait passé pour mort !
- AJ, je ne veux pas dire, mais vous les américains n’aimaient pas un peu tout compliquer. L’amour est simple. Pourtant.

Se mit sur la pointe des pieds.

- Je t’aime. Rien de plus.
- Oui mais eux non ! Rien n’est simple. Quand je suis parti en retraite, il y avait une telle intensité entre eux. J’ai cru recevoir même un faire part de mariage. Tu aurais vu ça, ils vont tellement bien ensemble.
- AJ… AJ Posant le doigt sur la lèvre. Tu ne penses pas que c’est tout simplement ce qu’ils viennent de faire.

Il regarda vers les portes qui venaient de s’ouvrir à l’étage voulu.

AJ sortit de l’ascenseur. Eut un sourire, les imaginant ensemble.

Suivant sa femme, et la personne s’occupant de leurs sacs.

- Peut-être. Il s’arrêta.

Elle se tourna vers lui. Son visage s’étant refermé.

- En fait non, aux derniers échos, il avait quelqu’un.

Fit demi-tour.

Emma s’engouffra dans l’ascenseur. Le porteur de valises, restant immobile dans le couloir, ne comprenant pas du tout.

- Arrête, que vas-tu faire ?
- Lui dire qu’il fait une bêtise, lui faire quitter le pays et la retrouver. Et s’il le faut, le traîner jusqu’à elle.
- AJ, et s’il est heureux. Et si c’est cette Mac qui les empêche d’être ensemble.
- C’est vrai qu’ils sont têtus tous les deux.
- Donc ça serait lui qui serait nécessairement responsable.
- Peut-être pas !
- Et si c’était elle !
- Je ferais la même chose, mais là c’est Harm qui est dans ma ligne de mire ! De toute manière, elle est pire que lui, j’ai même l’impression que c’est elle qui les a empêché d’être ensemble, plus que Harm d’ailleurs.
- Mais bien sûr vu que c’est un homme c’est à lui de se déclarer avant c’est ça.
- Oui.
- Tu oublies que c’est moi qui t’ai dragué, AJ. Faut peut-être arrêté l’ancienne école.
- Oui mais ils sont faits l’un pour l’autre.
- Oui mais tu veux déranger un couple qui est dans une suite, vivant leur lune de miel. Harm est peut-être très heureux comme ça. Avec une autre femme, peut-être qu’il en a tout simplement eu marre de ne voir rien venir. Il est tombé peut-être fou amoureux d’une autre femme.
- Oui tu as peut-être raison.

Les portes s’ouvrirent à l’étage de la suite de Harm.

- J’ai raison AJ.

Mais il commençait à se diriger vers les chambres regardant les numéros de chambre une à une.

- AJ !
- Je vais tester mon autorité !
- Tête de mule.

Le suivant.

AJ arriva à la chambre désirée, le papier typique ne pas déranger était sur la porte !

Il tambourina à la porte, de toutes ses forces.

Derrière la porte. Harm et Mac tentaient d’occulter le bruit. Profitant du statut de jeunes mariés.

Ils avaient déjà profités de leur lune de miel dans la baignoire. Tendrement enlacés, s’amusant à faire déborder la baignoire.

Après avoir fait l’amour, Mac avait chassée Harm, lui réservant une surprise.

Harm et Mac avaient enlevé leurs amis, pour se marier, avec Bud et Harriet comme témoins.

Mac ne trouvant pas très orthodoxe de se marier en rouge, mais Harm lui avait susurré que c’était cette couleur qui occupait le plus ses fantasmes. Et qu’ils n’avaient jamais rien fait de soi-disant conventionnel.

Harm lui avait déjà montré à quel point il tenait à elle, avant d’aller au Mc Murphy. Là-bas, ils avaient pris la décision de partir à Londres, avec Mattie. Demandant à Bud et à Harriet de veiller sur elle, le temps qu’ils reviennent la chercher.

Bud et Harriet avaient été surpris de leur tenue, Harm avait juste dit à Mac qu’il l’invitait quelque part.

Ils étaient partis à l’hôpital où Mattie était, enlevant l’aumônier de l’hôpital. Se mariant devant Mattie, passant du stade de amis, fiancés, amants, mari et femme en un temps éclair de exactement 9 heures et quelques. A environ deux heures du matin. Malgré la fermeture des visites. Passant les barrages !

Vers trois heures du matin, Harm et Mac s’étaient réfugiés dans un petit hôtel, finissant de se découvrir.

Là ils étaient en lune de miel, Harm devant commencer son service la semaine d’après aux forces navales.

- On devrait y aller, c’est peut-être le service d’étage.

Harm grommela quand Mac à califourchon sur Harm quitta ses bras pour s’asseoir sur ses cuisses nues.

- Faim ?
- Hormis toi ?

Caressant son dos,

- Beaucoup.

Harm quitta le lit, mit son pantalon traînant par terre, regardant sa femme, qui s’assit sur le lit, vêtue seulement de sa surprise de la lingerie rouge.

- Bon sang, tu me rends dingue.

Mac eut un grand sourire.

- J’arrive, j’arrive. En se dirigeant vers la porte. On ne peut jamais être tranquilles, mon épouse et moi.

Il ouvrit la porte, restant bouche bée.

- Amiral !

Au mot amiral, Mac s’était relevée et s’était engouffrée dans la salle de bains pour attraper un peignoir.

Harm avait laissé passer son ancien chef, se collant à la porte.

Se remit de sa surprise en voyant une femme derrière l’amiral.

Elle prit la parole, tendit la main.

- Je suis Emma Chegwidden, la femme d’AJ. Euh je reprends mon mari et on vous laisse.

Harm serra la main qu’elle lui tendait.

Emma en voyant Harm se diriger vers son mari. Ne pût s’empêcher d’apprécier le corps de Harm. Très attirant.

Pensa qu’il était très séduisant. Rêvassant que vraiment l’armée américaine avait de beaux spécimens dans son corps.

- Harm, je vous présente Emma. Emma Harm. Nous sommes en lune de miel.
- Comme moi, je me suis marié hier.
- Félicitations !
- Merci Madame.
- Pas de félicitations ! Qu’est ce qui vous a pris ?
- De quoi de me marier ?
- Oui et d’être ici.
- Je suis affecté ici, Monsieur, j’ai été nommé Capitaine de vaisseau et je suis affecté ici aux forces…

AJ l’interrompit

- C’est encore pire, alors Mac reste Colonel c’est ça, elle reste votre inférieure.

Harm eut un sourire malgré lui avec ce que lui faisait son soit disant inférieure. Il ne dirait pas ça : égal oui.

Commença à rêvasser.

- Qu’est ce que vous faites là marié, bon dieu, alors que vous aimez Mac, vous lui avez dit.

L’esprit de Harm quitta ses récents souvenirs.

Réagissant à ce qu’avait cru comprendre l’amiral. Pensant qu’il était marié à une autre.

- Bien sûr que je l’aime, je lui ai dit d’ailleurs.
- Je me rends compte que je suis responsable de tout entre vous. Vous le lui avez dit ? Et qu’est ce qu’elle a dit.

AJ murmura presque

- Elle vous a repoussé, oh ! Euh je crois que ça serait plutôt elle que je devrais dire ça. Mais oui mais vous êtes marié. Mais Mac et vous êtes tellement bien ensemble.
- Ca c’est vrai que Harm et moi sommes très bien ensemble.

Mac avait les bras joints, avait écouté toute la conversation.

Elle s’approcha de Harm, passant le bras autour de la taille nue de Harm, posant un doux baiser sur les lèvres de Harm.

AJ était bouche bée, Emma avait le sourire aux lèvres.

- Vous devez être Mac. Non ?

Harm s’écarta un peu de son épouse, elle s’adossa à lui. Harm entoura la taille de sa femme.

- Je vous présente ma femme, Me Harmon Rabb.
- Depuis quand ?
- Depuis hier. J’en ai perdu le compte des heures. Je suis à Londres car j’ai perdu à un jeu, mais je n’ai pas perdu au change.
- Euh, AJ ! On devrait laisser les deux tourtereaux ensemble. On a une lune de miel à faire aussi. Et si on se retrouvait demain à déjeuner, AJ brûle de vous poser des questions, ça serait l’idéal.

Harm prit la parole

- D’accord. Mac ?
- Oui pas de problème. 12h au restaurant du dernier étage. Harm, on réservera la table ?
- Je ferais ça.
- Eh ben affaire conclue. AJ ?

AJ avait du mal à réagir de voir Harm et Mac tendrement enlacés, n’arrivant pas à y croire.

- Oui, oui, on y va.
- A demain.

Harm ferma la porte derrière l’ancien amiral. S’adossant à la porte.

Enlaça Mac et l’attira à lui. Commençant des doux baisers.

Harm glissant les mains pour enlever le peignoir.

Quelqu’un frappa à la porte. Les dérangeant encore.

Le garçon d’étage déposa leur commande. Mac regardant ce qu’elle allait pouvoir manger.

Harm enlaça Mac.

- Ca devient une habitude de toujours nous déranger. A toujours nous stopper dans notre élan.

Mac s’adossant à Harm, sensible à ses baisers dans son cou.

Harm quitta son dos, pour passer devant mais il l’attrapa dans ses bras, un bras sous ses jambes l’autre dans son dos.

Se dirigeant droit vers leur lit.

- Harm !
- J’ai envie de toi. Je t’aime tellement.
- Moi aussi Harm, moi aussi je t’aime.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
fleur bleue
fleur bleue


Nombre de messages : 23
Age : 29
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le "Garden" Terminée   Mer 21 Nov - 23:08

C'est fou ce que je peux l'aimer...

Merci beaucoup pour tes super fics...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le "Garden" Terminée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 - "Orko's garden"
» Kit "Paint my garden" de Dydyge
» Notre premier "gros" projet est terminé !
» "kit Angels Garden" de ptitesouris106
» Châle "Rambouillet" terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les shippers en liberté :: Fanfictions :: JAG-
Sauter vers: