Les shippers en liberté

un forum consacré à tous vos couples préférés,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Attention Diffusion !
Mer 27 Aoû - 19:27 par Pitchounette

» Mes partenaires
Dim 25 Mai - 20:44 par Pitchounette

» Les Collages de Sylvie....
Mer 9 Jan - 23:05 par Pitchounette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Une nuit rien qu'une nuit [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didine
fleur bleue
fleur bleue
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 38
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Une nuit rien qu'une nuit [Terminée]   Dim 11 Nov - 17:16

C'était ma première fic, il y a de ça 5 ans (déjà)

La chanson qu'écoute Harm est "Time after Time", interprétée par Cindy Lauper.

Et je suis fan de cette chanson.

Une nuit, rien qu’une nuit



J’allume la radio et j’entends les paroles d’une chanson
Time after time

Non. Pas le droit

Mais le tourbillon est là, la vision de la rue devant ma baie vitrée disparaît pour laisser place à

Une roseraie
Deux mains qui se serrent
Des présentations maladroites
Un souvenir
Une méprise
Une sentence
« Vous allez travailler ensemble »

Un crash
Elle sous un corps, sans vie
Un couteau dans la main
Des larmes au fond des yeux
Echange de souvenirs
Qu’une seule envie la protéger
Une blague : allumette
Et qu’une volonté la réchauffer
La brusquer pour nous sauver, pour la sauver

Souvenirs d’oubli dans les bras d’une autre
Peut-être elle dans les bras…
D’un autre

Avant que la nausée ne me gagne, une gorgée de café fort

Où j’en étais

… Dans les bras d’une autre : Annie

La voir partir
La terrasse du JAG
Une étreinte
Puis elle me revient

Un baiser en pensant à une autre
Ou en pensant à elle, les brumes de l’alcool parmi les brumes du quai
Un uniforme, une méprise
Non, un vrai baiser, mais un refus de l’admettre

Une nuit comme à chaque fois
Tout se résume à une nuit

Un pays étranger
Un cauchemar, un réveil et ses yeux
Oh Sarah
Un refus pas elle. Ma quête avant : Papa

Une boule dans la gorge

Une vérité, trop tard
Apprendre la réalité
Grâce à elle, avec elle

Changer d’objectif
Une nouvelle quête piloter

Je la repousse alors qu’elle avait besoin de moi
L’envie de l’oublier dans les bras d’une autre : Bobbie
Une affaire comme excuse, des draps glacés le lendemain

Une autre femme Jordan
Mon cadeau de Noël
Une blonde à la place d’une brune
Qui me comprend, qui m’aime mais que je n’aime pas
Ou que je ne veux pas aimer

Mon appartement
Elle et moi
Pour ma sécurité
Du froid, de la peine
Une envie la rassurer, la réchauffer entre mes mains
Un seul moyen
L’oreiller et une douche
Et refuser d’être une fois encore mis à nu devant elle

La glace. Un sous-marin
Se haïssant, incapable de lui parler, de la prévenir
Même nos yeux ne se comprennent plus
Son corps inerte
La réveiller, la sauver par mes lèvres
Nos mains qui se touchent, se caressent
Une entente retrouvée

Un enfant qui a besoin de moi
Un reproche de Sarah

Un changement de priorité
Une opération et partir
Belle erreur
Je me suis trompée de but
Un au revoir après une promesse
Une promesse d’enfant

N’était-ce pas une manière de lui dire je t’aime

Un retour
A la case départ
Peur de l’avoir perdu, tout comme son amitié
Des disputes
Et un réconfort auprès de Renée

Un bateau
Une incompréhension, une surprise
Un refus de ne pas être avec elle
Alors que…
Alors que, je n’avais envie que d’une chose, d’elle, de nous
Pas prêt pas encore
Laisse moi du temps
Time after time

Une sentence, enfin deux
Une bague, symbole d’une promesse
Une phrase
« Ne regardez jamais en arrière »
Et comme un idiot, je le fais
Qu’une envie lui arracher la bague
Et lui dire tout
Une peur terrible
Peur de l’aimer, et d’avoir une morte entre mes bras
Oh Gym, Oh Diane et plus tard… Jordan

Une autre femme
Un petit passe-temps avec Renée
Lui donner ce qu’elle veut
Dans les limites bien sûr

Une chute d’un fauteuil, des méprises
Des fantasmes qui me reviennent
Et un refus d’admettre que je l’aime

Ah mais si je l’ai dit
Face à elle
« Il y a un homme qui vous aimera toujours »
Sur une terrasse
Une nuit. Une nuit étoilée
Dans mes bras. Ses lèvres
Et pas envie de m’arrêter
Une phrase
« On est doués pour se dire au revoir »

Un au revoir
Une vengeance
De la cruauté

Si vous avez besoin de moi à votre mariage pour qu’il marche, vous devriez revoir avec qui vous vous mariez

Glacé par son regard

Puis glacé, étouffé par le poids de l’eau
Une envie de sombrer
Car je n’ai rien
Des images
Puis une résistance en sentant ses lèvres

« Oh mon dieu
Arrête Harm
Elle ne veut pas de toi »

J’envoie un coup de poing sur le côté de la fenêtre

Je vais vers le lit
Les draps y sont glacés quand je m’y assois
Déjà çà fait à peine une demi-heure que je me suis levé

Retour vers la fenêtre

Se redresser en sursaut
Une lumière, une douleur
Sauvé, sauvé pour quoi ? Pour la voir avec un autre

Une énième chance
Et je ne la saisis pas
Si mais le destin est contre nous
« Venez à moi, vous connaissez la raison
Je vous attends »

Oh je l’attends
Prêt à tout

Oui mais c’est une autre à la porte
Je rejette la femme que j’aime
Pour aider une femme que je n’aime pas
Une simple erreur de timing

J’éclate de rire
Un rire que je sais ironique

Voici où est ta vie
Harmon Rabb Jr seul
A tes 40 ans
Te rappelant tes souvenirs

Elle me fuit
Je m’offre à elle
Mais pas assez, elle veut tout
Que je sacrifie tout

Une sentence après une course
Un sourire forcé
« Au point de départ »
Retour à l’amitié
Et merde

Un baiser de tradition qui me touche plus qu’il ne devrait
Une décision lui en parler
Mais changement de priorité au retour de Serguei

Un champ de mines. Et son aide
Une nuit à la belle étoile
Qu’une envie, elle, le lui dire, lui faire ce que je voulais déjà 5 ans plus tôt

Mais une attaque
Un bombardement

Une catastrophe
Bud
Elle et moi, réunis enlacés
Qu’une envie la consoler
Elle me console

Mais une peur
Ca aurait pu être moi
Voir Harriett, AJ et Bud
Ca aurait pu être Mac, moi et notre enfant

Pas CA
Je ne veux pas faire souffrir un enfant
Comme moi j’ai souffert

Des regards, des mains qui se frôlent
Un Noël et un tendre regard
Non il est trop tard je m’y refuse
Prêt à tirer un trait sur un avenir familial

Mais je veux tout lui dire
Que j’ai failli mourir un 24 Décembre
Mais le silence
Et chacun rentre chez soi

Je veux même un enfant
Même celui d’une femme que je hais
Après tout elle n’en veut même pas

Suspecté du pire
D’un meurtre
Seul. Suspecté. Même de mes amis
Et de Sarah…
Ou du désintérêt

Suspect
Comme du meurtre de Diane
Seigneur çà recommence

Cartes sur tables
Impossible
Elle est partie
En me disant que je fais toujours çà
Quand elle est sur le point de partir

Peur pour elle, uniquement
Démission
Et cauchemar
J’efface cette image de la tête
Elle est vivante. Mais je l’ai perdue

Tentative de reconquête
Dans un lit
Mais on nous dérange

Je me jette à ses pieds
Mais elle me rejette
Me parlant de perfection
Quoi ???
Mais je ne veux qu’elle

J’ai tout perdu moi
Ma carrière de pilote, mon emploi
Surtout elle
J’ai tout sacrifié pour elle
Pour l’avoir
Et je n’ai rien

Une prise de risque
CIA
Avant d’être viré
Encore

La visite de Mac
Hier, une dispute

Flashback

- Vous savez c’était mon anniversaire il y a une semaine

Elle est sur le point de partir
Dernière chance

- Désolé. Mais c’était un peu difficile de vous trouver

Un soupçon d’ironie
Mais là je suis prêt, d’accord l’alcool m’a aidé et plus qu’aidé peut-être que les compliments marcheront je suis prêt à tout pour rien qu’un baiser

Je m’approche et pose une main sur son épaule

- Sarah laissez moi une chance. J’ai tout abandonné, toute ma carrière, toute ma vie. Laissez-moi une nuit, une simple nuit qu’est ce qu’une nuit pour vous, vous en avez donné à tant d’autres…

AIE. Trop tard, elle se retourne et d’un geste m’envoie une volée de gifles

Bravo Harm, là bravo. Tu lui as fait de la peine et tu l’as traitée de prostituée

Elle part

Au moins la gifle m’a fait partir toute trace d’alcool

Je reste face à la porte.

Au moins une demi-heure après, je la referme et vais feuilleter un album de photos. Je regarde la bouteille mais elle me semble bien amère.

Des larmes qui coulent, j’ai été un idiot et je l’ai perdu

Une main sur mon épaule

- Harm

Elle se met face à moi, elle a pleuré

- Je suis désolé, sincèrement. Je t’en supplie, laisse moi une chance
- Une nuit, qu’une nuit
- Sarah, … qu’une nuit d’accord

C’est elle qui commence à mener le jeu. Pour mon anniversaire, ou je ne sais quoi
Je joue le jeu de l’homme saoul qui ne veut qu’une nuit

Mais cette nuit ne me satisfait pas, pas assez.

La nuit passe comme dans un rêve. Et nous laisse dans la lumière, dans le lit

Comment a-t-on pu arriver jusque là ?

Elle est endormie entre mes bras, je caresse ses cheveux et pose un baiser sur son front, remet un drap plus que chiffonné sur elle, je pense à notre nuit, à ses gémissements de plaisir, à nos caresses, à nos baisers et me rendors

Un réveil
Seul
Un mot
« Merci pour cette nuit, et bon anniversaire
Harm revenez au jag »

Bon sang encore une sentence
« Merci »

Je chiffonne le mot de colère

Tout ce que je n’ai pas dit, pas fait.

Et là ce titre Time after time

Je réalise que je n’ai entendu aucune parole

Peut-être qu’il me faut encore du temps pour…

« Non »

Demain. Sarah sera à toi.

Aujourd’hui il faut que j’aille trouver une solution

Piloter. Voilà

J’aurais les idées plus claires. Je finis mon café

Quand j’entends la porte

- Harm, je ne veux pas, je ne peux pas. Ca fait une heure que je traîne dans le quartier. Et là te voir par la fenêtre, me regardant. Tu vas me hair mais je veux plus d’une nuit

Je me retourne face à elle, prêt à tout lui dire

- Non je ne te voyais pas, je pensais à nous, depuis ton départ

Mais la tornade juridique est partie sur sa lancée

- Harm je suis désolée de ne pas pouvoir satisfaire mon contrat. Mais j’ai cru t’entendre dire que tu m’aim… que tu ressent quelque chose. Moi je t’aime et j’ai eu peur. Tu te rends compte une marines qui a eu peur. Et quoi, qu’est ce que tu as dit ?

Je dois rester calme

- J’ai dit nous, Mac… (mauvais point) Sarah, tu as pensée que j’étais saoul cette nuit mais non, ta gifle m’a remis les idées en place. Je ne veux pas qu’une nuit, je veux toutes tes nuits, je te veux simplement. Je t’aime

La tornade brune déboule dans mes bras, posant sa tête sur mon torse après m’avoir embrassé

Elle est incertaine, je lui lève le menton

- Je vous aime, Lieutenant-colonel
- Je vous aime, beau civil

Elle s’éloigne un peu de moi, rougissant légèrement

Bon sang les marines rougissent

- Je crois que je dois travailler moi, mais face à toi seulement vêtu d’un pantalon, je….
- Ah oui ?
- Harm, on se voit ce soir, pour parler
- Ou ?

Elle éclate de rire

- Allez, à ce soir

Elle attrape son sac

- Sarah, un baiser

Je suis presque derrière elle

- Un innocent baiser, et je te laisse partir

Elle se dresse sur la pointe des pieds et pose un baiser sur mes lèvres, mais ces mains errent sur ma peau

- Perdu, chérie,

Je l’attrape dans mes bras et la porte vers ma chambre

- Harm
- Pas assez innocent ton baiser
- Harm

Mais là elle n’est même pas contrariée mais emballée par mon idée.

- On va tâcher de réchauffer mes draps
- Le travail

Mon sourire, je sais est machiavélique, quand je la pose sur la lit, un genou appuyé sur le lit, elle niche sa tête dans mon cou, et y pose un baiser.

La radio émet une chanson « Fly me to the moon »

Elle éclate de rire

- De circonstance, Flyboy, même s’il fait jour.

Je la fait taire, en l’embrassant. Là je n’ai plus besoin de penser seulement de me laisser aller. Car ses souvenirs de cet ordre là, on va s’en faire de nouveau chaque jour.

- Harm

Elle gémit quand je l’embrasse dans le cou. Bon sang, elle adore çà

Et veut que j’aille plus vite

- Doucement, bébé

En écartant son chemisier, je relève la couette sur nos têtes, l’entraînant au fond du lit. Histoire de faire revivre cette nuit.

Après tout, je me suis fait opérer des yeux devenant un champion de la vision nocturne. J’arriverais bien à trouver mon chemin. Je ne veux plus la lâcher.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sedb
fleur bleue
fleur bleue


Nombre de messages : 23
Age : 29
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Une nuit rien qu'une nuit [Terminée]   Mer 21 Nov - 23:08

Quelle plaisir j'ai à la relire.....

Bravo pour tes supers fics....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nuit rien qu'une nuit [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit où les jouets s'animèrent
» [Thompson,Kate] Créature de la nuit
» - Un couple aprés une nuit d'amour
» Koontz Dean R. - La nuit des cafards
» [Sloan, Susan R] Karen au coeur de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les shippers en liberté :: Fanfictions :: JAG-
Sauter vers: