Les shippers en liberté

un forum consacré à tous vos couples préférés,
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Attention Diffusion !
Mer 27 Aoû - 19:27 par Pitchounette

» Mes partenaires
Dim 25 Mai - 20:44 par Pitchounette

» Les Collages de Sylvie....
Mer 9 Jan - 23:05 par Pitchounette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 "Dis c'est quoi l'amour ?" [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didine
fleur bleue
fleur bleue
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 38
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: "Dis c'est quoi l'amour ?" [Terminée]   Dim 21 Oct - 16:14

« Dis, c’est quoi l’Amour ? »

13 Février
Bureau du JAG.

- Parrain, c’est quoi être amoureux ?

Il leva les yeux de l’affaire qu’il étudiait, pour apercevoir une tête blonde qui le regardait.

Il releva la tête, s’appuya un peu plus dans son fauteuil, se demandant pourquoi cette question tombait sur lui.

- Dis, parrain, te plaît ?
- C’est… Il chercha ses mots.

Ne sachant pas trop quoi lui répondre.

D’être avec la personne qu’on aime ? Cela ne marchait pas à tous les coups.

Réservé aux adultes ? Le souvenir de son premier amour à l’âge d’AJ lui revint en mémoire. Des baisers dans la cour de la récréation.

- Parrain, dis c’est quoi ?
- Viens là, AJ.

Harm fit pivoter son fauteuil, attrapant son filleul pour l’asseoir sur le bureau face à lui.

Il regarda son filleul, jambes ballantes, sérieux, qui voulait absolument une réponse.

- Une petite discussion entre hommes s’impose.

Il aperçut AJ se redresser face à lui.

- Etre amoureux ça se passe là, AJ. En posant un doigt sur son propre cœur. Tu aimes tes parents, ta famille mais l’amour c’est autre chose, c’est apprécier d’être avec la personne, souffrir de la voir triste. Et adorer les moments où la personne dit qu’elle t’aime.
- Elle me le dit qu’elle m’aime. Moi je l’aime bien, elle est gentille. Et j’aime pas quand elle souffre, ça veut dire que je l’aime ?
- On dirait. Tu t’es trouvée une Valentine apparemment ?
- Une Valentine ? C’est quoi, c’est pas son prénom.
- Non, demain c’est la St Valentin. Et donc un homme amoureux choisit sa Valentine, et il sera le Valentin de cette personne.
- Et, c’est tout ?
- Non. Un petit cadeau, des fleurs, des chocolats.
- Ca coûte cher alors d’aimer ! Tu peux m’aider parrain ?
- T’aider en quoi ?
- Ben tout ce que tu as dis, les fleurs.

Il aperçut son filleul fouillant dans sa poche. Et posant de petites pièces sur le bureau.

- C’est maman qui me l’a donné, c’est mon premier argent de poche. Tu crois qu’il y aura assez ?

Harm regarda rapidement, pour voir qu’il y avait au grand maximum 1 Dollar. Ne voulant pas briser le cœur de son filleul, qui était tout fier, d’avoir ce petit trésor, il lui dit.

- Oui, ne t’inquiète pas, il y aura assez.

Se disant qu’après tout, il pouvait bien faire un petit mensonge à son filleul et payer sa première St Valentin. Après tout, il n’avait pas de Valentine à couvrir de cadeaux.

Il regarda par-dessus l’épaule d’AJ pour voir passer au même moment celle qu'il aurait aimé avoir pour Valentine.

Il essayerait peut-être de l’inviter au restaurant demain, en espérant égoïstement qu’il n’y avait aucun autre rival pour le lendemain.

- Parrain, tu as une amoureuse ?

Harm manqua de s’étouffer par la question, quittant les yeux d’urgence de Mac pour regarder de nouveau AJ.

- Euh, non. AJ. Je n’ai pas de Valentine.
- Ah. Tu n’as pas d’amoureuse ?
- Si j’aime quelqu’un mais ce n’est pas mon amoureuse.
- Pourquoi tu lui demandes pas d’être ta Valentine ?
- C’est compliqué !
- Pourquoi ? C’est simple, tu vas la voir, tu lui dis que tu l’aimes et que c’est ta Valentine avec un bouquet de fleurs.

Harm eut un sourire.

- Je crois qu’on a une St Valentin à organiser.

Voyant que son filleul ne laisserait pas tomber.

- Je te promets que je lui demanderais d’être ma Valentine.

AJ eut un grand sourire.

- Je vais téléphoner à ta maman et demain matin, on ira tous les deux acheter le cadeau pour nos Valentines respectives. D’accord ?
- D’accord.

AJ quitta le bureau de Harm rapidement, le sourire aux lèvres.

Harm s’appuya contre le dossier de son fauteuil.

Au moment où Mac passait le pas de la porte de son bureau.

- Je peux avoir le Dossier Jerkins.
- Bien sûr, comment ça va Mac ?
- Ca ira mieux après-demain quand cette fichue fête sera passée.
- Je vous croyais romantique.
- Un marine’s n’est jamais romantique.

Prenant le dossier et quittant le bureau.

- On verra ça, marine’s, on verra ça.

Son sourire s’agrandissant.

Mac ferma la porte derrière elle. La fête de la St Valentin était déjà difficile à passer, mais avec l’air ravi de Harm, cela lui restait encore plus en travers de la gorge.

Elle s’assit dans son fauteuil, se disant que cela ne serait pas pour cette année, qu’un pilote et elle fêteraient la St Valentin ensemble.

- Mais quelle cruche !

Elle l’avait bien cherché, celle qui partagerait la St Valentin de Harm c’était Alicia Montes, se demandant encore comment elle avait pu lui dire d’attendre.

Elle aperçut Harm quitter le JAG au même moment, un sourire aux lèvres.

Appartement de Harm.
Union Station.

Harm défit son nœud de cravate en rentrant chez lui, alluma la radio, avant de s’approcher du frigo pour se servir une bière bien fraîche.

Il posa les deux cartes qu’il avait acheté un peu plus tôt, une au cas où AJ voudrait écrire quelques mots à sa petite amie, et une autre pour lui, s’il arrivait à coucher sur papier ce qu’il ressentait pour Sarah Mackenzie.

- Cela ne va pas être facile, Rabb. Tu risques de te frotter à un devil dog marine’s demain.

Il joua un peu avec le stylo, ne sachant même pas comment commencer, comment l’appeler. Comment lui dire.

Il prêta l’oreille à ce que diffusait la radio.

Le rythme de « When a man loves a woman »s’amplifia dans l’appartement.

Et ses souvenirs revinrent à sa mémoire, de Mac et de lui, leur rencontre, tout ce qu’ils avaient vécu, leurs moments forts.

Il eut à peine à poser la pointe de son stylo sur la carte, que les mots filaient les uns à la suite des autres. Sa déclaration lui semblait simple.

Elle se mettait en ordre. Il coucha les sentiments pour sa partenaire qui lui trottait dans la tête depuis plusieurs années.

Il aperçut les derniers mots « Je t’aime » inscrits au moment où la chanson finissait ses dernières notes.

Il relut une dernière fois avant de la mettre dans l’enveloppe rouge. Il lui donnerait la carte demain soir, il était sûr de lui.

Le soir là, il s’endormit pressé d’être au lendemain, la conscience tranquille. Même si cela ne marchait pas, il n’aurait aucun regret.

14 Février.

Harm eut un soupir de soulagement quand il s’aperçut que la place de Mac était encore vide. Ils allaient pouvoir passer gagner son bureau, sans interrogation de la part de Mac.

Il était passé prendre AJ pour aller acheter chacun un bouquet de roses.
Harm rejoignit son bureau très rapidement, fermant la porte derrière lui et AJ.

- J’irais tout à l’heure t’emmener voir ta Valentine, mais là j’ai un dossier à rendre. Tu restes ici, d’accord ? Il faudra que tu me dises où elle habite.
- Mais...
- Excuse-moi, AJ, le général ne va pas être ravi si je ne lui emmène pas de suite.

Harm prit son dossier qu’il avait laissé sur son bureau. Ouvrant la porte.

- Ah oui j’oubliais AJ, j’ai laissé une carte sur mon bureau avec marqué dessus « Valentine » tu peux lui écrire quelque chose si tu veux. Je reviens dans 5 minutes.

AJ regarda son parrain quittant le bureau.

Il n’avait pas besoin de son parrain pour aller voir sa Valentine, il attrapa le lourd bouquet de roses posé sur le bureau, regardant les deux cartes, reconnaissant celle de sa Valentine qui lui était réservé et quitta le bureau.

Mac avait passé une très mauvaise nuit. Elle détestait par-dessus tout arriver en retard, et la profusion dans les médias de tout ce qui était message romantique l’excédait encore plus. Elle salua distraitement les sous-officiers, avant d’ouvrir la porte de son bureau.

- AJ, que fais tu ici ?

AJ leva les yeux vers sa marraine.

- Ben. Tout ça c’est pour toi.

Elle distingua le bouquet de fleurs, posé maladroitement vers le coin du bureau.

Elle en fit le tour, distingua une carte avec une écriture masculine, qu’elle reconnaîtrait entre mille. L’ouvrant fébrilement pour en lire le contenu, ne pouvant s’empêcher de pousser un soupir de soulagement à la fin de sa lecture.

Les trois mots couchés « je t’aime » lui donnaient l’impression que les battements de son cœur résonnaient dans le bureau, tellement il allait vite.

AJ tenta un timide marraine, essayant de comprendre pourquoi elle ne réagissait pas.

- Excuse-moi AJ, d’accord mon cœur, je reviens, posant un baiser sur la joue de son filleul.
- Mais...

Elle aperçut Harm rentrer dans son bureau un peu avant.

Il se retourna sur lui-même entendant ses hauts talons.

- Mac, vous avez vu AJ, je le cherche ?

Il la vit fermer la porte derrière elle et se diriger vers lui.

- Il est dans mon bureau ! Mais il faut que je vous dise quelque chose.

Harm déglutit, se demandant ce qu’elle lui voulait.

Elle commença à s’approcher dangereusement de lui, il eut à peine le temps d’entrevoir que Mac passait les mains derrière sa nuque, pour l’approcher d’elle, que leurs lèvres se rencontraient.

Harm, un peu surpris, resta quelques secondes avant de réagir, et de participer plus au baiser. Harm passa les bras au creux de ses reins et l’attira à lui, un peu gêné par le dossier qu’il laissa poser dans le dos de Mac.

Ils s’écartèrent l’un de l’autre.

- Je t’aime Mac.
- Je sais, moi aussi.

Harm commença à se pencher pour retrouver la douceur des lèvres de Mac contre les siennes.

Il s’interrompit.

- Comment ?
- Ta carte que tu as déposée, avec un bouquet de roses dans mon bureau.
- Euh, je n’ai déposé aucune carte, et le bouquet de roses qui t’es adressé est encore posé sur mon bureau.

Il s’écarta d’elle pour qu’elle le voit.

- Et la carte. Mon Dieu. Je viens de comprendre. J’ai la carte d’AJ.
- Carte d’AJ ? Pour quoi faire.
- J’ai bien l’impression qu’il veut que tu sois sa Valentine, ravalant un sourire au fond de lui.
- Et qui lui a donné cette idée saugrenue ?
- Moi ! Hier, il est arrivé dans mon bureau pour me demander qu’est ce que l’amour, je lui ai expliqué comme on peut l’expliquer à un enfant, j’ai du lui dire un truc du genre aimer c'est être avec la personne, et être triste quand elle souffre. Mais je ne pensais pas qu’il parlait de toi, et je l’ai aidé à préparer sa St Valentin. Mais je pensais que sa Valentine ne devait pas être plus grande que ça, mettant la paume de sa main près de sa taille. Et encore ! Pas que c’était toi.
- Et moi, je fais quoi ? Je vais briser le cœur d’un gamin de 6 ans !
- Ou autrement, te reste le choix d’avoir deux Valentin.
- Je me vois très bien passer le début de la soirée avec un, le border à 8h30 et rejoindre mon deuxième Valentin et finir la soirée avec lui.

Harm passa les bras autour de la taille de Mac, posant un petit baiser sur ses lèvres.

- Il y a un problème.
- Lequel ?
- Me border à 8h30 c’est trop tôt.

Mac posa une petite tape sur le bras de Harm, en ayant un sourire.

- On devrait aller tous les deux, je pense. Le lui expliquer.
- Moi ! Pourquoi ?
- C’est toi le responsable Harm. Si j’ai deux Valentins. Alors tu vas réparer tout ça. Et ainsi, peut-être que je serais ta Valentine, et que ta Valentine ce soir.

S’approchant de lui, prenant une voix plus tentatrice.

Harm déglutit à l’idée de Mac et de lui dans son appartement, le soir même. Surtout si elle restait si tentatrice.

- D’accord. On y va.

Harm et Mac rejoignirent le bureau de Mac. AJ était encore assis.

Il les regarda fermer la porte.

- Tu m’aimes pas ?

Mac regarda vers Harm, avant d’aller s’asseoir sur la chaise près d’AJ.

- Bien sûr que je t’aime mais différemment.
- Ben parrain m’a dit qu’on aimait quand la personne disait des je t’aime, et tu me dis des je t’aime. Et en plus, j’aime bien te voir, et j’aime pas quand tu es triste.

Mac leva les yeux vers Harm, s’excusant presque d’avance.

Harm tenta de comprendre.

- Tu nous as entendu, hier quand je parlais à ta mère.
- Oui, tu parlais de ton amoureux, et tu avais la voix toute triste. Et tu disais à maman que cela te faisait mal de l’aimer.

Harm eut le cœur qui se serra.

AJ continua.

- Alors ben, me suis dit que si tu avais un autre amoureux ça irait mieux.
- C’est très gentil, mon cœur. Mais tu sais, j’ai un amoureux, et il m’aime aussi. Elle tendit la main vers Harm.

Harm la prit dans la sienne, se mettant contre elle.

AJ leva les yeux vers Harm et Mac.

- C’est ta Valentine ?
- Oui, AJ. Tu ne m’en veux pas ?
- Non, toi t’es gentil. Mais j’aurais pas aimé que ce soit un autre. Tu vas pas faire souffrir ma marraine, hein ?
- Cela n’a jamais été mon intention, AJ. Regardant vers Mac, amoureusement.
- Ben ça va alors.

Mac s’approcha pour poser un baiser sur la joue de son filleul.

- Mac, tu peux nous laisser quelques instants ?
- Bien sûr.

Harm regarda Mac partir, avant de prendre sa place.

- Tu sais AJ, un jour, tu auras une Valentine, qui aura environ ton âge, et que tu aimeras autant que j’aime ta marraine.
- Tu crois ?
- Oui. Ne change pas AJ.
- Pourquoi ?
- Les femmes aiment qu’on leur dise qu’on les aime sans perdre de temps.
- Ah oui ?
- Oui.

Appartement de Harm.
Soirée de la St Valentin.

Harm et Mac étaient assis sur le canapé, de la musique douce rythmant leurs baisers qu’ils échangeaient, tendrement enlacés sur le canapé.

Harm laissait sa main errer sur la cuisse de Mac, jouant avec le bas de la jupe, se faisant de plus en plus aventurier.

Harm l’avait emmené dîner en tête à tête dans un petit restaurant de Washington.

Mac chercha un peu plus les lèvres de Harm, glissant la main sur le torse de son futur amant, à travers la chemise bleue nuit, avec deux boutons déboutonnés, chemise qu'il avait mise avec un pantalon noir.

Le bleu nuit mettait en évidence le regard bleu de Harm.

Il sentit une main commençant à déboutonner un autre bouton à sa chemise.

- Mac. Attends, bébé.

Il la sentit protester doucement.

- Attends, un peu.

Harm chercha à tâtons la télécommande de la chaîne hi-fi, en essayant de ne pas quitter les lèvres de Mac.

Il coupa la musique du CD, et ils commencèrent à entendre la voix d’un animateur radio.

« Et pour continuer cette douce soirée réservée aux amoureux, voici quelques petites dédicaces pour vous mesdames, tendez bien l’oreille, votre cher et tendre, vous aura peut-être réservé un petit mot d’amour. De la part de Harmon pour Sarah, un « je t’aime », et il espère que cette première St Valentin est la première d’une très longue liste. Il vous dédie cette chanson »

Les premières notes de « When a Man loves a woman » commencèrent à envahir la pièce.

Harm regarda vers Mac.

- Merci.

Il distingua des larmes au fond des ses yeux noirs.

- AJ ne va pas être ravi. Je t’ai fait pleurer.
- Fais toi pardonner.

Harm mit les bras sous les cuisses de Mac, se relevant en même temps pour l’emmener vers sa chambre.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Dis c'est quoi l'amour ?" [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais alors ? C'est quoi l'Amour ?
» C'est quoi l'amour
» Salon de "l'expression de l'amour"
» Des "ch'sais pas quoi" ???
» Petit monstre "FOU D'AMOUR"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les shippers en liberté :: Fanfictions :: JAG-
Sauter vers: